space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
space
space
Présentation | Liste |
space
space
space
Résumé : Astérides avait autrefois un garage pour garer tous ses véhicules… Mais… Mais ce garage était hermétique !.. Hélas !..
En d’autres termes, après 66 soirées du Garage Hermétique qui ont permis à des artistes, mais aussi à des chercheurs (sociologues, historiens d’art, architectes…), de présenter leur travail devant un public restreint de professionnels de l’art contemporain, Astérides souhaite faire évoluer cette proposition en ouvrant un nouvel espace de débat sur l’art contemporain, à Marseille.
Avec une conviction au départ assez simple : la scène artistique marseillaise, malgré sa qualité et sa diversité, fonctionne trop souvent en vase clos, et mérite qu’un regard critique extérieur soit plus régulièrement porté sur elle. L’idée donc, est d’inviter non plus des artistes mais des critiques, afin qu’ils offrent au public marseillais une réflexion vive sur les expositions qui font l’actualité artistique locale et régionale.
Chaque trimestre, en fonction de cette actualité, Astérides accueillera à Marseille deux rédacteurs d’une revue critique nationale pour une résidence d’une semaine, pendant laquelle ils prendront connaissance des différentes expositions programmées. A la fin de la semaine, ils rendront compte de leur point de vue réflexif, au cours d’une conférence, en présence d’un public élargi.
En 2008, c’est la revue critique art 21 qui est invitée et représentée par différents membres de sa rédaction pour chacune des éditions qui seront programmées dans l’année…
Souhaitons-leur une bonne exploration, avec votre complicité bien sûr, car le Major n’est pas un simple voleur de grumes !

Contrairement aux soirées du Garage Hermétique dont le contenu n’était pas conservé, ces temps de parole nous permettent d’essayer de construire une mémoire des expositions qui se font à Marseille. En effet, le contenu de chaque débat sera retranscrit sur une page internet spécifique, accompagné des photos des différentes expositions concernées. Là, un dispositif simple permettra au lecteur/amateur d’enrichir le contenu de chacune des conférences programmées en répondant aux critiques avec ses propres commentaires. Plutôt qu’un discours définitif et surplombant, c’est donc une chronique à plusieurs voix de la scène artistique contemporaine de Marseille qu’Astérides propose d’ouvrir, qui se nourrira du point de vue du plus grand nombre d’entre vous.

* en référence au personnage créé par Moebius le Major Grubert. Initialement journaliste, puis ingénieur spécialisé en magie spatiale, il a transformé un astéroïde en monde de poche organisé en plusieurs niveaux : le Garage Hermétique, une minuscule enveloppe renfermant un monde immense. Le Major Fatal représente en quelque sorte un révélateur de territoires aléatoires, fluctuants entre des niveaux sauvages, hyper industrialisés, historiques, technologiques.
space
Majors fatals
space
spacer

space