space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
Pauline Toyer space|space2016
|
|
space
space
space
space
space space space

space
space
Pauline Toyer, Sirupeux, 2013. Photographie, 110x90cm.
space
space space
Pauline Toyer, Chlorure de sodium (projet en cours de réalisation) 2016
space
space
space

Pauline Toyer est née en 1987 à Blois, elle vit et travaille entre Paris et Blois. Elle est en résidence dans les ateliers Astérides de juillet à décembre 2016.

Pauline Toyer est diplomée d’un DNSEP - Diplôme national supérieur d’expression plastique à l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges (2010) et a effectué le post‑diplôme de l’ENSBA - École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (2014).

Elle a participé à plusieurs expositions personnelles et collectives, notamment au Deuxième bureau à Bordeaux (2016) à Pollen à Monflanquin (2015) au Vestibule de la Maison Rouge à Paris et à la Temporary Gallery à Cologne (2014).

Son attrait pour l’œuvre in progress l’emmène à penser des sculptures évolutives, exposées et activées à la Cité des Sciences et de l’Industrie (2015) ou lors de l’Atelier des Testeurs à la Chalet Society à Paris (2013). Un va-et-vient entre différents lieux et résidences lui permet de maintenir ses objets en mouvement.

___

Pauline Toyer transpose des objets de la rue à son atelier, mais aussi des matières et des phénomènes biologiques de leurs environements initiaux à ses recherches propres et créations personelles. Les matériaux qu’elle utilise sont la plupart du temps organiques, mouvants et instables dans le temps, mais ancrés dans une géographie donnée.

Habiter un nouvel environnement est alors pour elle l’occasion d’interagir avec ses spécifités propres et de se poser à chaque déplacement de nouvelles questions.

Elle s’informe, réfléchi, expérimente, documente les différentes étapes, essaye plusieurs combinaisons et différentes possibilités physiques et matérielles. Le dessin et la photographie lui permettent de coordoner ses réflexions et de documenter ses œuvres à un moment donné.

Celles-ci sont en effet évolutives, étendues dans le temps. Pauline Toyer intervient, par le biais d’une multitude d’étapes, sur les interactions entre les différents éléments qu’elle associe et avec lesquels elle joue.

Elle parle ainsi d’œuvres in progress : les formes se déploient dans l’espace, les interactions dans le temps, au sein d’un cercle créatif qui se décompose et recompose en permanence.

___

www.pauline.toyer.syntone.org

space
 
 
 
 
spacer

space