space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
Baptiste Croze space|space2016
|
|
space
space
space
space
space space space

space
space
Baptiste Croze, Elvis, Marylin et La Sorcière, 2016. Série Les Dépouilles. Ciment gris et blanc, buste en plâtre
space
space space
Baptiste Croze, Sculptural Studies (Couleurs Tièdes), 2014
space
space
space

Baptiste Croze est né en 1985, il vit et travaille à Lyon. Il est en résidence dans les ateliers Astérides de septembre à décembre 2016.

Baptiste Croze est diplomé du DNSEP - Diplôme national supérieur d’expression plastique (2009) et du DNAP - Diplôme national d’arts plastiques (2007) de l’École Supérieure d’Art de Grenoble. Il a effectué un échange Erasmus à la Sabanci University et un stage au centre d’art Platform Garanti à Istanbul (2008).

Baptiste Croze collabore au fonds documentaire en ligne Documents d’artistes Rhône-Alpes (2016). Il a reçu la bourse des Arts Plastiques de la Ville de Grenoble (2013) et a participé à plusieurs programmes de résidences : résidence croisée AIR/Antwerpen, Artistes‑en-résidence (2015), Moly Sabata (2012 et 2014).

Il a montré son travail à l’occasion d’expositions personnelles à La Permanence, Clermont-Ferrand (2015) au Hall des Humanités à l’INSA Lyon (2014) Chez Néon et au musée des moulages à Lyon (2014). Il expose régulièrement en France et à l’international, comme à la collection Lambert, Avignon (2008 et 2016) à l’Institut Français de Sfax, Tunisie (2016) au musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole - en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon (2015) au Sakıp Sabancı Museum à Istanbul (2015) au Magasin à Grenoble (2013) etc.

__

Baptiste Croze chine et collecte des objets dont il puise l’attrait dans leurs formes, couleurs, ou manières atypiques d’être. Il s’amuse ensuite à détourner ces objets, renversant leurs significations, les sortant de leurs cadres initiaux et respetifs, et basculant nos propres représentations, normalisations culturelles et intégérées.

Ce détournement peut se faire par l’emboîtement des objets entre eux. Ces derniers s’accouplent au sein d’un «  vocabulaire de formes  » laissant naître des phrases, des représentations nouvelles et souvent inattendues.

Pour ses «  dépouilles  » Baptise Croze est parti à la chasse aux trésors (ou aux sorcières ?) récoltant des moules et en exposant l’intérieur suite à une technique de retournement. Les formes initiales s’effacent alors, d’autres tendent à apparaître, se cogant à nos propres perceptions.

Les gestes de Baptiste Croze peuvent être éphémères, s’ancrer dans une temporalité limitée, comme ces scies qu’il renverse dans le vide. Souvent, il crée des protocoles, qui se mettent en place dans des séries, elles-même déterminées par un ensemble de règles et de cadres empiriques et poétiques.

__

www.dda-ra.org/CROZE_Baptiste

space
 
 
 
 
spacer

space