space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
space
space
Présentation | Liste |
space
space
space
space space space space space
space space
ZE#2
Anouk Berenguer,
Davide Cascio,
Claire Tabouret,
Yann Vanderme, artistes en résidence
Jean-Pascal Flavien, artiste invité
Elfi Turpin, curatrice
space
Télécharger
Dossier de presse
  space
Benjamin Seror Jean-Pascal Flavien
space
     
space
space

ZE#2— Zone d’Expérimentation

ZE - Zone d’Expérimentation est un espace et un temps de travail encadré proposé aux artistes en résidence à Astérides.

ZE combine action, réflexion, discussion entre les résidents des ateliers et des professionnels invités, issus du champ de l’art contemporain. Conçue comme une zone de recherche et d’expérimentation, l’idée est de réfléchir aux problématiques de l’exposition, de la critique, de la production, en jouant et déjouant leurs principes, leurs codes et leurs fondamentaux.
+

ZE#2 —
RENDEZ-VOUS PUBLICS

Entrée libre

RENCONTRE
Le mercredi 4 mai 2011, 19h

aux grands terrains
Rencontre/conférence avec Jean-Pascal Flavien, Benjamin Seror, artistes invités et Elfi Turpin, curatrice.
Jean-Pascal Flavien (né en 1971, vit et travaille à Berlin) et Benjamin Seror (né en 1979, vit et travaille à Bruxelles) développent, avec des outils relativement différents, un travail lié au langage, dont la présentation publique déborde largement du cadre traditionnel de l’exposition, soit que le temps de production de l’oeuvre se confonde avec le temps de sa diffusion, soit que l’œuvre se construise et voyage dans la durée à travers diverses formes et échelles - architecture, maquette, édition, performance, ou encore conférence. A l’invitation d’Elfi Turpin, Jean-Pascal Flavien et Benjamin Seror aborderont ces questions, en « dépliant » un récent projet de maison pour le premier, ou en « prolongeant » une performance pour le second.

RENCONTRE AUTOUR DU "LIVRE À GÉOMÉTRIE VARIABLE"*
Le jeudi 12 mai 2011, 19h30
aux grands terrains
Les artistes résidents Anouk Berenguer, Davide Cascio, Claire Tabouret et Yann Vanderme présenteront les problématiques soulevées et les travaux réalisés lors du workshop ZE#2 auprès du public.


* Livre à géométrie variable
par Elfi Turpin, le 8 mai 2011


J’ai le plaisir de tenir le rôle de « feuille de salle » du présent livre à géométrie variable conçu et réalisé par Anouk Berenguer, Davide Cascio, Claire Tabouret et Yann Vanderme. Ce rôle m’a été assigné par ces quatre artistes en résidence à Astérides à Marseille, lors d’un temps de rencontres et d’échanges de trois semaines appelé Zone d’Expérimentation 2 – autrement dit ZE#2, puisqu’il s’agit de la deuxième édition de ce type organisée par Astérides. Ce temps, défini comme un espace, a pour enjeu principal de discuter de problématiques artistiques liées à la production, à l’exposition, ou à la critique - problématiques qui peuvent réunir ces quatre artistes dont le principal point commun tient à une situation partagée : celle d’une résidence. Ce qui est un bon début pour un livre.

Ces artistes ont des parcours, des approches et des pratiques très distinctes. Tous les quatre occupent de vastes ateliers au dernier étage d’un bâtiment de la Friche la Belle de Mai.
Anouk Berenguer travaille l’espace et le langage. Ses sculptures, textes ou dessins – aux visées analytiques - déplacent ou multiplient points de vue et entrées. Un toit en pentes douces en construction envahit son atelier.
Davide Cascio adresse avec, ses collages, assemblages et installations, une histoire des formes et plus particulièrement celle du modernisme en s’intéressant par exemple à ses paradoxes non orthodoxes.
Claire Tabouret est peintre. Elle travaille par recouvrement ou par effacement des images pour la plupart médiatiques - des images fantômes de lieux ou de situations (bateaux de guerre, tentes, maisons inondées) qui mettent bien souvent en perspective les notions de transit ou de passage.
Yann Vanderme réalise des actions à forte teneur conceptuelle tel faire des choses à 33 % (protocole qu’il applique à des actions régulières pendant deux ans) ; diluer une chaise dans la peinture blanche des murs d’une galerie ; ou encore faire passer une table de ping-pong par la gouttière d’un centre d’art.

Ce temps de travail s’est organisé autour des visites d’atelier des artistes résidents, de rencontres et de discussions avec Jean-Pascal Flavien, et plus ponctuellement, avec Benjamin Seror [1]. Ces deux artistes, invités à intervenir durant cette session, articulent en effet des enjeux et des méthodes qui paraissaient à même d’alimenter nos réflexions - réflexions qui, très vite, se sont orientées sur les questions de l’adresse publique de l’art. À savoir : comment l’œuvre peut-elle intégrer et penser sa présentation publique ? Peut-elle faire exposition ? Peut-elle la contourner ? Comment l’artiste peut-il déborder de la traditionnelle temporalité de l’œuvre qui résiderait en la succession des phases de production, de diffusion, ou de réception critique ? Comment l’artiste peut-il se saisir de ces différentes étapes pour en faire le lieu du travail ?

L’ensemble de ces échanges prit indirectement la forme du livre que vous tenez probablement en partie entre vos mains. Un livre à géométrie variable, donc. 7 couvertures, x propositions. Un livre qui n’est pas une publication sur le travail de quatre artistes, mais qui en est l’espace de travail. Un geste collectif, sans hiérarchie de contenu, sans début ni fin. Un livre dont seul le lecteur fait autorité.


FORME D’EXPOSITION
12 mai 18h - 22h
13 - 14 mai 2011 15h - 19h
Les grands terrains
8 rue Vian 13006 Marseille.
Accès : Métro 2 (Notre-Dame du Mont)


space
 
spacer

space