space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
Martin Laborde space|space2010
|
|
space
space
space
space
space space space

space
space
sans titre, 2010, encre et feutre sur papier.
space
space space
sans titre table, seau
space
space
space
Martin Laborde poursuit quelque chose comme la beauté, fût-elle cachée dans la crasse et le chaos. Il fait primer la justesse d’un rapport sur un quelconque fini, faisant valoir ainsi que la précision ne se situe pas forcément dans une apparence d’achèvement. Ce que nous avons sous les yeux manifeste concrètement que ce qui est bancal peut pourtant être juste, et par là même s’opère une réduction. Ainsi, ce qui attache notre regard, ce n’est pas le reste d’une narration énigmatique, pourtant toujours présente à l’origine du processus pour initier son histoire particulière, ni même la pauvreté des matériaux, qui n’est qu’une occasion, le chemin le plus direct pour arriver à ses fins mais bien plutôt, la subtilité de rapports de formes et de couleurs, qui entre en résonance avec le mouvement d’ensemble et laisse apparaître une poétique ; des moyens choisis pour construire, pour donner à ces objets une certaine qualité de présence.
Parlant ainsi je laisse de côté les dessins qui méritent leurs propres mots. Non qu’ils soient isolés du reste mais plutôt qu’ils observent leur propre dynamique. Sous forme d’un flot ininterrompu, ils s’attachent à saisir ce même point d’équilibre par le moyen paradoxal d’un mouvement aux apparences désordonnées. Ils se font tantôt projets de volumes, tantôt rencontres graphiques ou manipulations d’images. Dans leur multiplicité, ils sont là pour définir un champ d’action tout en l’ouvrant sans cesse. De fait pouvons-nous les lire comme un espace programmatique, mais alors s’agit-il d’un programme qui se modifie toujours, nous donnant par là même la forme générale de l’ensemble : un mouvement centrifuge cherchant perpétuellement à s’équilibrer, la recherche d’une suspension du temps qui nécessite la tempête.


Emile vappereau, 2009
space
Contact : labordemartin@gmail.com
 
 
 
 
spacer

space